Notre rôle

Le groupe Agence française de développement (AFD) finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable.
  • logo linkedin
  • logo email
notre rôle, AFD, centrale solaire, Inde
Climat, biodiversité, paix, éducation, urbanisme, santé, gouvernance… Nos équipes sont engagées dans plus de 4000 projets à fort impact social et environnemental dans les Outre-mer français et 115 pays. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable (ODD).

Le groupe AFD

notre rôle, femme, Colombie

Le groupe Agence française de développement (AFD) est un établissement public qui contribue à mettre en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. Le groupe AFD réunit l’AFD, sa filiale Proparco dédiée au financement des acteurs du secteur privé, ainsi que l’agence interministérielle de coopération technique Expertise France depuis le 1er janvier 2022. 

Le développement est l’un des trois piliers de l’action extérieure du pays, avec la diplomatie et la défense. Notre mission est de contribuer au progrès économique, social et environnemental des pays à revenus faibles et intermédiaires. 

Concrètement, cette mission prend la forme de prêts, de subventions, d’expertise ou encore d’assistance technique. Ils sont accordés à des États, collectivités locales, entreprises, fondations ou ONG et permettent de réaliser des programmes dans de très nombreux domaines : climat, biodiversité, énergie, éducation, urbanisme, santé, numérique, sport, formation…

L’action du groupe AFD s’inscrit dans le cadre des 17 Objectifs de développement durable (ODD), fixés par l’ONU en 2015, et de l’Accord de Paris sur le climat.

Nous considérons que tous les pays doivent aujourd’hui définir des modèles conciliant préservation du climat et des écosystèmes, qualité du lien social et prospérité économique. Tous les pays sont en transition vers un monde où l’empreinte écologique sera faible et l’indice de développement humain fort. Pour réussir ces transitions, il s’agit de respecter la singularité de chaque pays, mais aussi d'accentuer l’action collective, les échanges et les partenariats pour bâtir ensemble des solutions qui profitent à tous.  

L’investissement public a un rôle essentiel à jouer dans la mise en œuvre de ces solutions partagées : il permet d'amorcer des projets dans des secteurs délaissés ou peu rentables, d’initier des logiques vertueuses ou de créer des dynamiques susceptibles d’entraîner tous les autres acteurs, notamment les entreprises. Il crée un effet de levier qui décuple les impacts.

Via un réseau de 85 agences dans le monde, le groupe AFD finance et suit aujourd’hui plus de 4 000 projets et programmes de développement. En 2021, les engagements financiers du Groupe se sont élevés à 12,15 milliards d’euros pour 995 nouveaux projets de développement, tous secteurs confondus.
 

 

Notre offre

notre rôle, mains croisées, Inde

Financements, mais aussi production de connaissances, formation, évaluation, sensibilisation : l’AFD déploie un ensemble d’activités complémentaires pour accompagner les transitions sociale, énergétique, écologique, numérique, citoyenne et économique.

Le groupe AFD se conçoit ainsi comme une plateforme qui concentre, propose et projette vers les pays émergents et en développement tous ceux qui peuvent apporter des ressources, de l’expertise et des capacités d’action : entreprises, collectivités et ONG, mais aussi autres bailleurs.

Être une plateforme, c’est être ouvert, à l’écoute, c’est être une base d’innovations et de solutions au service des besoins des populations et en lien avec les autres acteurs. L’AFD a la responsabilité de ce rôle qui combine projection internationale et mobilisation des acteurs français et européens.

Les solutions que nous portons, nous les voulons partagées, co-construites avec les porteurs de projets et les populations. Nous recherchons un échange de compétences et d’expériences avec les bénéficiaires de nos financements et travaillons à créer et cultiver des dynamiques dans un intérêt mutuel.

 

Nos priorités

Le rôle de l'AFD, femme, République dominicaine

C’est le gouvernement français, via le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) qui définit les grandes orientations de la politique de développement et de solidarité internationale que l’AFD met en œuvre. Le CICID du 8 février 2018 a réaffirmé les priorités suivantes : la stabilité internationale, le climat, l’éducation, l’égalité entre les femmes et les hommes et la santé.

Pour accompagner ces priorités, une hausse des moyens a été décidée en 2017 par le gouvernement français en vue d’atteindre 0,55 % du RNB consacré à l’Aide publique au développement (APD) en 2022, son plus haut niveau depuis 1995.

L’adoption, en 2021 de la Loi de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales a renforcé encore plus cette tendance, avec l’augmentation des crédits alloués à l’aide publique au développement, passant de 0,55 % du revenu national brut (RNB) en 2022 à 0,7 % en 2025.

Le groupe AFD a défini quant à lui cinq engagements structurants qui répondent à ces ambitions :

  • 100 % Accord de Paris

La mise en œuvre de l’Accord de Paris est désormais au cœur de notre mandat. Pour protéger la planète du changement climatique et de l’appauvrissement de la biodiversité, tous nos financements doivent désormais être compatibles avec un développement bas-carbone et résilient au sens de l’Accord de Paris. 

Il s’agit aussi pour l’AFD de mobiliser l’investissement public et privé dans cette direction.

  • 100 % lien social

Pour un développement assurant le bien-être des populations, nous nous engageons à lutter contre les inégalités et à faire du renforcement du lien social entre populations et territoires une condition de notre action.

L’accès à l’éducation, à la santé, à la protection sociale et à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes sont deux axes majeurs en la matière.

  • Développement en 3D

Dans les contextes de crise et de fragilité, il ne peut y avoir de développement durable sans garantir la paix et la stabilité. Et il ne peut y avoir de paix sans action sur les déterminants sociaux, politiques et environnementaux des crises. 

Pour satisfaire au troisième D du triptyque Défense, Diplomatie et Développement (les 3D), nous travaillons aux côtés des autres acteurs du développement en complémentarité avec l’action des humanitaires, des diplomates et des militaires. Une « vision 3D », c’est une vision d’abord tournée vers la prévention des conflits.

  • Priorité aux acteurs non souverains 

Au-delà de l’action des États, ce sont tous les acteurs de la société qui doivent orienter leurs investissements vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). 

Nous allons désormais contribuer plus fortement au financement des acteurs non souverains de nos pays d’intervention : entreprises publiques, collectivités territoriales, organisations de la société civile, fondations, secteurs privé et financier. Leur rôle est essentiel.

  • Réflexe partenarial

Le cinquième de nos engagements est transversal et tient à la manière de faire. Pour la réalisation de ces engagements, le groupe AFD appliquera un principe très simple : un projet mené avec un partenaire vaut toujours mieux qu’un projet sans partenaire. 

L’Agenda 2030 des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Accord de Paris, par son exhaustivité, son universalité géographique, sa pertinence à tous les niveaux, de l’État à la société civile, impose une réponse collective et hyper-partenariale. La volonté d’ouverture systématique à de nouveaux acteurs est l’un des marqueurs forts de notre stratégie.

Pays et secteurs d'intervention

notre rôle, Kampala, Ouganda
Nos zones d'intervention

L’AFD accompagne des projets dans 115 pays, ainsi que dans les Outre-mer français. Chaque territoire, pays, région, adresse au groupe AFD une demande particulière, à laquelle nous apportons des réponses et des moyens adaptés.

Notre action couvre tous les continents et les trois océans :


En 2021, le continent africain a concentré près de la moitié des financements du Groupe (43 %), soit 5,2 milliards d'euros et la très grande majorité de l'effort financier (subventions et bonifications de prêts).

Nos secteurs d'intervention

Afin de contribuer au progrès économique, social et environnemental des pays à revenus faibles et intermédiaires, le groupe AFD finance et accompagne des projets de développement dans tous les domaines : climat, biodiversité, énergie, éducation, développement urbain, agriculture, eau et assainissement, santé, numérique, sport…

Les ODD

En 2015, tous les pays du monde se sont accordés sur 17 Objectifs de développement durable (ODD) pour mettre fin à la pauvreté, lutter contre les inégalités et les injustices, faire face au changement climatique et construire un monde en commun d’ici à 2030. Ces ODD, adoptés le 25 septembre 2015 à New York lors de l'Assemblée générale des Nations unies, ont pris le relais des huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

La nouveauté des ODD ? Des objectifs universels et dépendants les uns des autres, qui valent tout autant pour les États-Unis que pour le Pérou ou le Tchad. Cette vision partagée par l’ensemble de la planète sur la direction à prendre pour les 15 prochaines années est prometteuse. Les Objectifs de développement durable invitent à la mobilisation de tous : communauté internationale, États, ONG, collectivités locales, entreprises et citoyens. 

L'action du groupe AFD s'inscrit pleinement dans le cadre de ces 17 ODD. 

L'APD

L’aide au développement – souvent appelée aide publique au développement (APD) – est l’ensemble des financements apportés par les acteurs publics des pays les plus favorisés pour améliorer les conditions de vie dans les pays moins favorisés. Elle prend la forme de dons ou de prêts à taux avantageux et est mise en œuvre par des acteurs locaux : ministères, collectivités, banques, organisations professionnelles, ONG ou entreprises. Avec un seul objectif : bénéficier aux populations.