Water Finance Coalition

  • logo linkedin
  • logo email
The Water Finance Coalition gathers international and domestic public development banks, sharing the aim to improve the financing of water and sanitation
La Water Finance Coalition rassemble des banques publiques de développement internationales et nationales, partageant l'objectif d’améliorer le financement du secteur de l’eau et de l’assainissement. En soutenant les investissements dans ce secteur, la coalition entend améliorer la qualité de vie des populations, protéger la biodiversité et atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et l’Objectif de développement durable n°6 d’accès universel à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène.

Le contexte

Le changement climatique bouleverse les ressources hydriques de la planète. En effet, la plus grande menace liée au changement climatique pèse sur l’eau, et les pressions toujours plus fortes sur la qualité et la quantité des ressources hydriques constituent un véritable danger pour les populations et les écosystèmes. 

Environ 2,1 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable et 4,1 milliards de personnes sont toujours privées d’installations sanitaires sûres. Ce manque de services et de gestion durable des ressources en eau a des conséquences dramatiques sur la santé, l’égalité entre les femmes et les hommes, l’économie et l’environnement. La pandémie de Covid-19 vient brutalement nous rappeler la nécessité de ces services essentiels. 

Le secteur de l’eau et de l’assainissement demeure pourtant sous-financé. Selon la Banque mondiale, plus de 110 milliards de dollars seraient nécessaires chaque année pour atteindre les objectifs d’accès universel et sécurisé à l’eau et à l’assainissement. Actuellement, seulement un tiers des besoins actuels sont couverts.

 

Les banques publiques de développement

Quelque 450 banques publiques de développement (BPD) opèrent dans le monde, à l’échelle nationale régionale, internationale et multilatérale. Le volume d’activité de ces institutions s’élève à environ 2,3 milliards de dollars par an, soit 10 % des investissements annuels mondiaux publics et privés. 

Les banques publiques de développement partagent trois caractéristiques : 

  • elles jouissent d’un statut juridique indépendant et d’une autonomie financière ;
  • elles sont supervisées et soutenues par des entités publiques – en général les gouvernements centraux ou locaux ;
  • elles mènent un mandat public et remédient aux incohérences du marché.

Premier appel pour une Water Finance Coalition lors du sommet Finance en commun

Lors du sommet Finance en commun organisé en novembre 2020, un premier appel à l’action pour créer une coalition dédiée aux investissements dans le secteur de l’eau a été lancé par l’AFD, la CAF (Corporation andine de développement), la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque mondiale et le partenariat Sanitation and Water for All (SWA). 

Le but de cette coalition ? Améliorer le financement du secteur de l’eau et de l’assainissement afin d’atteindre l’ODD6 (accès universel à l’eau, l’assainissement et l’hygiène) et les objectifs de l’Accord de Paris, et contribuer à la protection de la biodiversité.

En 2021, plusieurs banques publiques de développement ont répondu à l’appel en participant à un groupe de travail sur le sujet et à une étude aujourd’hui terminée sur le financement de l’ODD6 par les banques publiques de développement nationales.

 

Les objectifs

La Water Finance Coalition rassemble des banques publiques de développement nationales et internationales engagées à améliorer le financement du secteur de l’eau et de l’assainissement

La coalition vise à : 

  • organiser régulièrement des discussions et ateliers autour des défis posés par les spécificités du secteur (partage d’expérience, de bonnes pratiques, de solutions) ;
  • explorer les possibilités de coopération concrète entre les banques publiques de développement nationales et internationales ;
  • chercher à savoir : 
    • comment les investissements liés au secteur de l’eau peuvent contribuer aux politiques d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets ;
    • comment les investissements liés au secteur de l’eau peuvent contribuer à la protection de la biodiversité ;
    • à quel point les investissements dans d’autres secteurs prennent en compte les problématiques liées l’eau.

Le groupe de travail pour une Water Finance Coalition

Le groupe de travail pour une Water Finance Coalition se rencontre régulièrement. Pour sa première année d’activité, le groupe est présidé par l’AFD et co-présidé par la banque BANOBRAS (Mexique). Le secrétariat du groupe de travail est géré par IRC (Pays-Bas). 

À ce jour, deux réunions de la Water Finance Coalition ont eu lieu, en février et en juillet 2021, avec plus de 75 participants représentant plus de 40 institutions dont :