• logo linkedin
  • logo email
Femme, route, Togo
Cette seconde phase du Projet d’appui aux pistes rurales s’inscrit dans les mêmes objectifs d’amélioration du réseau d’infrastructures de transport rural que le premier. Elle se déploie sur un périmètre plus élargi intégrant potentiellement l’ensemble des productions agricoles et les pistes menant aux retenues collinaires.
Contexte

Assurer le développement du secteur agricole est essentiel pour l’atteinte des objectifs de sécurité alimentaire et de lutte contre la pauvreté (60 % de la population dont 75 % de la population pauvre vivant en zone rural). Parmi les nombreux obstacles, le délabrement et l’insuffisance de développement des infrastructures de transport rural sont identifiés comme les principaux freins à l’essor de l’agriculture au Togo. Les bénéfices du désenclavement des zones rurales dépassent les enjeux du seul secteur de l’agriculture en apportant des réponses à des problématiques plus large d’accès aux services de base (santé et éducation), de cohésion territoriale et de vulnérabilités. L’isolement constitue en effet un élément fondamental de déséquilibres territoriaux qui à termes, peuvent compromettre le succès d’une politique de croissance en aggravant les déséquilibres économiques et les tensions sociales.

Malgré une attention renouvelée des autorités togolaises, notamment au travers de la constitution d’un ministère dédié, le cadre institutionnel et les capacités en matière d’entretien du réseau de pistes rurales demeurent faibles. Il existe aujourd’hui un besoin de soutenir les objectifs de réhabilitation du pays, d’appuyer la consolidation des capacités d’entretien du réseau et d’accompagner la montée en compétence des acteurs.

Descriptif

Dans la continuité du Projet d’appui aux pistes rurales (PAPR I) en cours actuellement, cette deuxième phase aura pour finalité de promouvoir la croissance du secteur agricole par l’amélioration de l’accès des producteurs agricoles et des ménages des zones rurales aux marchés, aux services et aux intrants ainsi que le développement socio-économique rural par un accès facilité aux services économiques d’éducation et de santé.

La mise en œuvres des activités s’organisera autour de quatre axes essentiellement :

  • Réhabilitation des pistes rurales des cinq régions visant à améliorer de façon égalitaire, le réseau d’infrastructures de transport rural sur l’ensemble du pays ;
  • Renforcement des capacités institutionnelles en vue de faciliter aux ménages et aux producteurs agricoles, l’accès aux services des intrants et aux marchés ;
  • Appui à la mise en oeuvre du schéma pérenne d’entretien des pistes déployé lors de la première phase du projet ;
  • Renforcement des capacités des acteurs du transport rural par une assistance technique internationale. 
Impacts

La mise en œuvre du PAPR 2 ajoutera aux objectifs réalisés par la première phase (construction et réhabilitation de 600 km de pistes), environ 800 km de pistes rurales supplémentaires. Le projet contribue au développement du pro-gramme de l’État togolais visant à la réhabilitation du réseau routier rural.

Le PAPR ambitionne d’impacter directement la diminution des coûts et des durées de transport, et d’augmentation du volume de trafic ; et indirectement sur le plan social l’amélioration de l’accès aux services de santé et d’éducation. Il cherche à améliorer la production agricole, garantir de meilleurs accès aux marchés et de meilleurs accès des opérateurs économiques aux zones concernées par les réhabilitations et au final, une augmentation du bien-être des populations rurales.

Cet accompagnement à la relance de ces filières agricoles vise ainsi à impacter sur la croissance de l’économie du pays et générer la création d’emplois au bénéfice des populations fragiles.

12/05/2022
Date de début du projet
5 ans
Durée du financement
Outils de financement
30 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
État togolais
Bénéficiaires

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !