• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Étendre le réseau d’électrification rurale pour stimuler le dynamisme économique des régions de l’Ouest / AFD
La faiblesse des infrastructures électriques freine la croissance économique de l’Ouganda. L’AFD apporte son soutien à un projet d’extension et de renforcement du réseau d’électrification rurale dans l’ouest du pays.
Contexte

Le taux d’accès à l’électricité en Ouganda s’établissait à 14 % en 2013. Avec une moyenne de 75 kWh/an, la consommation par habitant est l’une des plus faibles d’Afrique. Pour comparaison, cette consommation s'élevait la même année pour un français à 7344 kWh/an, soit près de 100 fois plus. Ces faibles indices traduisent bien le besoin de développement du secteur en Ouganda. 400 000 raccordements par an seraient en effet nécessaires pour absorber le rythme de croissance d’une population toujours plus importante.

Le gouvernement a pris conscience de la nécessité de développer les infrastructures énergétiques. Il a approuvé en juillet 2013 un 2e Plan stratégique d’électrification rurale (RESP 2). L’objectif est de porter le taux d’accès à l’énergie de 7 % en zone rurale en 2013 à 26 % à l’horizon 2020 : cela représenterait un total d’1,28 million d’usagers supplémentaires raccordés au réseau.

Ce plan sera mis en œuvre par l’Agence d’électrification rurale (REA), pour un coût estimé à plus de 950 millions de dollars. Il est soutenu également par la Banque mondiale à travers son Programme d’énergie pour la transformation des zones rurales dont la troisième phase couvre la période 2013-2019.

Descriptif

D’un montant total de 55,5 millions d'euros, le projet consiste à financer l’extension et le renforcement du réseau de distribution électrique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest de l’Ouganda.

Il intervient en complément de l’action de la Banque mondiale et comporte 4 volets :

  • L’extension du réseau moyenne et basse tension, avec le raccordement de 70 000 ménages.
  • La supervision et le contrôle des travaux par une expertise internationale.
  • Le branchement et le comptage des nouveaux usagers avec les équipements adéquats.
  • L’accompagnement des distributeurs privés pour établir une tarification viable et pérenne, et de la REA dans son renforcement institutionnel.

L’AFD soutient le projet via un prêt de 42,9 millions d'euros accordé au gouvernement ougandais. En complément, 8,3 millions d'euros sont apportés par la Commission européenne. Les 4,3 millions d'euros restants sont apportés par le gouvernement ougandais.

Impacts

Ce financement permettra de :

  • Renforcer le réseau de moyenne et basse tension en zone rurale.
  • Améliorer l’accès à l’énergie pour les populations, centres administratifs, entreprises, usines et services sociaux locaux des zones rurales.
  • Dynamiser le développement économique des territoires concernés.
  • Réduire les inégalités entre zones rurale et urbaine.
17/11/2015
Date de début du projet
Secteurs
Province occidentale
Localisation
Outils de financement
42 900 000
EUR
Montant du financement
Le gouvernement ougandais
Bénéficiaires