• logo linkedin
  • logo email
L’AFD accompagne l'Indonésie dans la mise en oeuvre de sa stratégie carbone bleu
L’Indonesia Climate Change Trust Fund (ICCTF) et l’AFD viennent de signer une convention de subvention qui a pour but de mieux intégrer les écosystèmes de carbone bleu dans les politiques climat et biodiversité du pays. Une initiative qui reflète la prise de conscience du rôle que jouent les zones humides côtières et les autres solutions fondées sur la nature.

L’ICCTF, institution du gouvernement indonésien placée sous le ministère du Plan (« Bappenas »), a pour mandat la réduction des gaz à effet de serre et l’intégration de la lutte contre le changement climatique dans les plans de développement du pays aux niveaux national, régional et local. Il est ainsi en charge du carbone bleu.

Un quart des mangroves mondiales

Le carbone bleu, c’est le carbone séquestré par les océans et les écosystèmes côtiers, particulièrement ceux que sont les mangroves, les herbiers ou les marais littoraux. Très productives, les mangroves, ou forêts de palétuviers, ont une importante capacité de séquestration du carbone, l'équivalent de cinq fois celle d’une forêt tropicale, et fournissent également de nombreux services écosystémiques (protection des côtes, nurserie, refuge, filtrage des eaux, etc.). Abritant près du quart de la surface de mangroves mondiales restantes (23 %), l’Indonésie a donc un rôle clé à jouer dans la régulation du système climatique mondial et la préservation de la biodiversité.


Lire aussi : Au Niger, les satellites luttent contre la déforestation


Depuis le début des années 2000, plus de 35 % des mangroves ont disparu à l'échelle mondiale. Cette déforestation rapide est essentiellement due au développement de l'aquaculture en Asie du Sud-Est ; la pollution, l'élévation du niveau de la mer et l'artificialisation du littoral comptent parmi les autres facteurs néfastes. Beaucoup peut être fait pour inverser cette dynamique de dégradation et restaurer les mangroves.

Les efforts d'adaptation et d'atténuation basés sur le carbone bleu constituent ainsi un axe stratégique du gouvernement indonésien pour atteindre l'objectif de ses Contributions déterminées au niveau national (CDN) d’ici 2030.


Lire aussi : L’AFD réaffirme son soutien au développement durable et à la transition bas-carbone en Indonésie et en Asie du Sud-Est


Une plus grande coordination

La plupart des initiatives de restauration et de réhabilitation des écosystèmes côtiers ayant été mises en œuvre de façon distincte et non coordonnée, l’Indonésie s’est dotée d’un cadre stratégique national sur le carbone bleu ; l'objectif est de faire converger les initiatives et les programmes et de les intégrer aux politiques sur les écosystèmes côtiers et marins. L’appui de l’AFD, via une subvention de 620 000 euros, permettra la mise en œuvre de cette stratégie. Pour Gabriel A. Wagey, directeur général de l’ICCTF, « ce financement permettra de mieux comprendre les politiques de finance carbone bleu et d’améliorer les mesures de conservation des écosystèmes de carbone bleu en Indonésie. »

Cet appui relève de la Facilité 2050 de l’AFD, qui soutient les pays partenaires dans la mise en place de trajectoires de développement durable et sobres en carbone. Il s'inscrit également dans la continuité de l'engagement pris par la France lors du One Ocean Summit de Brest en février 2022, avec la création d'une Coalition internationale pour le carbone bleu, visant à financer la restauration des écosystèmes côtiers.


Sur la période 2022-2026, le groupe AFD accompagne l'Indonésie vers un développement sobre en carbone, dans le cadre d’une transition juste et résiliente. Découvrez la stratégie Indonésie 2022-2026.

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !