• logo linkedin
  • logo email
Transition agro-écologique Asie du Sud-Est AFD
Le 13 juillet dernier, l'Agence française de développement (AFD) et l’ONG GRET ont signé un nouveau projet, intitulé Agroecology and Safe Food System Transitions (ASSET), visant à accompagner la transition des systèmes alimentaires et agricoles vers des systèmes plus durables en Asie du Sud-Est.

L’agriculture des pays d’Asie du Sud-Est est aujourd’hui à la croisée des chemins : d’un côté, il existe des modèles agro-industriels très intensifs en intrants chimiques et en capital, avec des risques croissants d’épuisement des ressources et d’exclusion des populations vulnérables. De l’autre, des systèmes agroécologiques innovants plus respectueux de l’environnement, des populations et du climat, et qui répondent mieux aux demandes croissantes de sûreté sanitaire, mais qui restent encore minoritaires. L’identification et l’accompagnement de ce deuxième type de modèle représentent donc un enjeu majeur pour le développement de l’Asie du Sud-Est. 

Après avoir financé le projet ACTAE, qui visait à développer un réseau multi-acteurs pour promouvoir les initiatives agroécologiques de la région du Grand-Mékong, l’AFD poursuit son action en soutenant le projet ASSET avec une subvention de 5 millions d’euros. L’Union européenne financera également ce projet à hauteur de 7 millions d’euros, délégués à l’AFD. 

Exploiter le potentiel de l’agroécologie

Son objectif est d'exploiter le potentiel de l'agroécologie pour accompagner la transition des systèmes alimentaires et agricoles vers des systèmes plus durables en Asie du Sud-Est, en particulier en Birmanie, au Cambodge, au Laos et au Vietnam. Le projet sera mis en œuvre par le GRET et le CIRAD et mobilisera l’expertise de 27 partenaires nationaux, européens et internationaux, dont les ministères de l’Agriculture des quatre pays, la FAO et l’UNESCAP.

« La transition vers des systèmes agricoles durables est au cœur de l’action de l’AFD en Asie du Sud-Est. Dans un contexte marqué par la crise du Covid-19, il est d’autant plus important de développer des solutions pour renforcer la sécurité alimentaire dans la région, sans toutefois compromettre les efforts qui ont été déployés en termes de respect de l’environnement », explique Yazid Bensaïd, directeur régional de l’AFD en Asie du Sud-Est.

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !