Industries culturelles et créatives

Derrière une scène de festival, la diffusion d’une série TV ou une visite de musée, il existe des filières dont la structuration est essentielle pour que les industries culturelles et créatives (ICC) se développent et contribuent à l’emploi et à la croissance.
L'industrie culturelle et l'industrie créative renforcent le lien social et portent les thématiques prioritaires du développement : éducation, genre, citoyenneté, gouvernance... La culture est un commun, et son accès à tous est l'une des priorités de l'AFD à travers son soutien aux ICC.
  • logo linkedin
  • logo email
industries culturelles et créatives, étudiante, Africa Digital Media Institute, Kenya
L'AFD et les industries créatives et culturelles, vecteur de lien social
Industries culturelles et créatives

Appuyer les politiques culturelles

Industries créatives et culturelles, rédaction, Abidjan, Côte d'Ivoire

Appuyer les politiques culturelles

Les politiques culturelles sont un outil indispensable pour assurer une juste redistribution des revenus sur l’ensemble de la chaîne de valeur, comme le permettent les droits d’auteur, ou pour stimuler une filière spécifique grâce à un cadre réglementaire de qualité.

L’AFD cherche à initier un dialogue de politiques publiques avec ses partenaires afin de maximiser les effets structurants des projets de développement dans les industries culturelles et créatives. Nous envisageons ainsi de réaliser des appuis budgétaires aux politiques publiques dans ce secteur, notamment sur les sujets suivants :

  • la réglementation sur la propriété intellectuelle et les droits d’auteurs
  • la règlementation fiscale et douanière sur la circulation des biens culturels
  • la stimulation de l’implication du secteur privé dans le secteur de la culture (crédits d’impôts, réglementation fiscale)
  • le financement des festivals et du spectacle vivant. 

Cet appui aux réformes de politiques publiques permettra ainsi d’assurer un cadre favorable au développement des ICC, et de mettre en œuvre des politiques pour promouvoir la diversité des expressions culturelles sur la base de processus et de systèmes de gouvernance transparents, collaboratifs et participatifs
 

Soutenir l’entrepreneuriat culturel

Industries culturelles et créatives, artisanat, Mayotte

Soutenir l’entrepreneuriat culturel

Le secteur des industries culturelles et créatives a un rôle clé à jouer en matière d’accès à l’emploi : il favorise en effet l’inclusion des groupes sociaux et des catégories d’individus les plus vulnérables. L’entrepreneuriat créatif, dynamisé par le numérique qui a profondément bouleversé les modes de production, de diffusion et de consommation de la culture, est cependant souvent freiné par des problématiques d’accès aux financements.

Pour soutenir l’entrepreneuriat culturel, l’AFD appuie des dispositifs de soutien direct aux entrepreneurs du secteur, tout en incitant les banques et les fonds de financement à investir dans ce domaine encore largement délaissé.

Financé par la Commission européenne, et mis en place par l’AFD, le projet « Innovative Financing Initiative for Culture » abonde le fonds de financement kenyan Heva Fund, dédié au soutien de l’économie créative en Afrique de l’Est. L’action conjointe UE-AFD fournit une assistance financière et technique aux entrepreneurs de la région, sélectionnés par un appel à candidatures, afin de soutenir la croissance de leur projet culturel et créatif.  Sur le long terme, ce projet vise également à appuyer les politiques publiques en Afrique de l’Est en faveur du secteur des ICC. 

Former et renforcer les capacités des acteurs

industries créatives et culturelles, femme, Tunisie, artisanat

Former et renforcer les capacités des acteurs

Le développement des filières créatives passe par une professionnalisation des acteurs du secteur dans les métiers du management, de la gestion d’équipements culturels, et dans les métiers techniques de la culture (techniques du spectacle, métiers de l’audiovisuel, conservation du patrimoine, etc.). Pour y contribuer, l’AFD s’efforce de développer des filières de formation pérennes tout en s’appuyant sur l’expertise française.

Dans le cadre d’une coopération et avec l’expertise de l’Institut national du patrimoine, l’AFD accompagne la Fondation nationale des musées (FNM) au Maroc dans la création d’un pôle de formation aux métiers du patrimoine à destination du continent africain. L’objectif est de structurer une filière de formation aux métiers du patrimoine et un réseau africain de professionnels afin de favoriser leur montée en compétence et le partage d’expérience.

L’appui technique et le renforcement des compétences est un levier clé pour le développement du secteur des industries culturelles et créatives. C’est une composante omniprésente dans l’ensemble des projets soutenus en 2020 ; pour la moitié de ceux-ci, il constitue même l’axe principal. En témoignent les projets de création d’écoles de cinéma ou de structuration de formations muséales et patrimoniales.

Répondre aux besoins d’équipements culturels

Industries culturelles et créatives,Mercado Progreso, Santa Fe, Argentine

Répondre aux besoins d’équipements culturels

Disposer d'équipements culturels de qualité entraîne une dynamique vertueuse qui permet un meilleur accès à la culture pour les populations locales et stimule la création, tout en favorisant l’inclusion sociale, l’éducation de la jeunesse ou encore la citoyenneté. Cela renforce également l’attractivité des territoires, notamment à travers le patrimoine dont la valorisation est un champ d’action de longue date de l'AFD, avec des retombées positives sur le tourisme et le tissu économique local en général.

Au Burkina Faso, l’AFD et l’Union européenne ont lancé un projet visant à moderniser le cinéma historique et populaire Ciné Guimbi à Bobo-Dioulasso, capitale économique du pays. Le projet prévoit également sa transformation en véritable « hub culturel » pour des projets entrepreneuriaux, éducatifs et sociaux. Le cinéma proposera ainsi des formations aux techniques de réalisation audiovisuelle destinées aux femmes, des rencontres professionnelles, l’incubation et le soutien aux entrepreneurs du secteur audiovisuel, une programmation culturelle et un programme d’éducation à l’image en collaboration avec les écoles. Cette initiative dynamise non seulement l’écosystème économique à l’échelle régionale mais renforce aussi les liens entre les professionnels du secteur pour valoriser la création artistique du continent.

67
millions d'euros investis dans le secteur en 2020
28
projets financés dans le domaine des ICC depuis 2018

Le secteur des industries culturelles et créatives (ICC) est aussi bien un puissant levier de développement local inclusif qu’un vecteur de promotion de la francophonie et de renforcement de la liberté d’expression. La structuration de ses filières offre des débouchés économiques tout en permettant un meilleur accès aux biens et au services culturels aux populations concernées. 

Le mandat ICC s’inscrit pleinement dans la logique partenariale de l’AFD. La France jouit d’un savoir-faire et d’une expertise qui s’exportent déjà dans la plupart des filières du secteur. La signature en 2018 d’une convention de partenariat stratégique et financier avec l’Institut Français en fait son partenaire privilégié, aux côtés du ministère de la Culture, du musée du Quai Branly, de l’INA, l’École Rubika de Valenciennes, d’Expertise France, de la BnF mais aussi de l’Union européenne. 

Les ICC ont un impact certain sur la croissance, le PIB des pays, l’export et sont un gisement d’emplois, en particulier pour la jeunesse et les femmes qui constituent une part substantielle du secteur d’activité culturel. Le secteur cristallise des valeurs essentielles pour la construction d’une société durable : éducation, gouvernance, citoyenneté, égalité femmes-hommes, etc. Favorisant le lien social, notamment à travers le dialogue intergénérationnel et interculturel, la culture améliore le vivre-ensemble et devient ainsi facteur de résilience pour répondre aux crises écologiques, sociales et morales que les populations peuvent traverser.

Carte des projets
Cette carte est utilisée à titre d’illustration, elle ne reflète pas toujours la position officielle de la France et n’engage pas la responsabilité du groupe AFD.
Géographie
Type de financement
Antennes
Filtres

Géographie

Tout cocher
Tout décocher

Type de financement

Tout cocher
Tout décocher

Antennes

Afficher les agences locales

Filtres

Lancer la recherche
Voir l'ensemble des projets

Actualités et événements

Kenya : les pixels made in Africa

Grâce à un partenariat entre l'école française d'animation Rubika et l'Africa Digital Media Institute (ADMI), de futurs cursus de niveau international en animation numérique et en jeu vidéo vont ouvrir plus grand les portes de l'emploi numérique aux talents africains. Et leur permettre d'imposer leur style dans une industrie de la création qui ne connaît pas de frontières.