• logo linkedin
  • logo email
Résultats 2019 de l'AFD en Nouvelle-Calédonie
En 2019, l’AFD a accordé 17,7 milliards FCFP de nouveaux financements pour aider la Nouvelle-Calédonie à répondre à ses défis, et 3,7 milliards FCFP dans le cadre de ses activités régionales.

Partenaire financier historique de l’ensemble des collectivités locales, de la plus petite commune à la collectivité de Nouvelle-Calédonie, l’AFD accompagne depuis 1947 les acteurs économiques publics et privés calédoniens dans de nombreux secteurs : santé et médico-social, transports, logement et aménagement, climat et biodiversité, énergies renouvelables, etc. Au-delà de ses appuis financiers, l’AFD joue aussi un rôle de « catalyseur » et soutient  les partenaires calédoniens au travers de sa mission d’appui et de conseil (apport de connaissances, études, formations, assistance à maîtrise d’ouvrage). 

 

Chiffres clés 2019

 

  • 11,9 milliards FCFP de prêts aux collectivités locales dont 2,1 milliards FCFP pour des investissements « verts »
  • 715 millions FCFP pour la création de logements locatifs intermédiaires
  • 1,6 milliard FCFP pour accompagner le développement du secteur médico-social, plus spécifiquement le secteur du handicap
  • 1,5 milliard FCFP de garanties SOGEFOM à destination des TPE-PME calédoniennes
     
Accompagner la transition climatique et énergétique du territoire 

En Nouvelle-Calédonie, l’AFD a accordé 2,1 milliards FCFP de prêts aux collectivités locales et au secteur privé en faveur de la lutte contre le changement  climatique. A travers un prêt au secteur public très bonifié « Vert » (PSP Vert) disponible depuis 2017, l’AFD soutient le secteur public calédonien dans ses projets d’investissement contribuant aux objectifs d’atténuation et d’adaptation aux effets du dérèglement climatique. 

La commune d’Ouvéa a été la première collectivité calédonienne à profiter d’un PSP Vert en 2017, pour des opérations de protection du littoral contre l’érosion qui menace habitations et routes. En complément de ce financement, l’AFD a financé en 2019 des nouveaux travaux d’enrochement des traits de côte (pour 150 M FCFP) ainsi que des opérations d’aménagement des routes communales et de rénovation de logement à l’école publique de Fayaoué.

L’AFD et la commune d’Ouvéa ont par ailleurs réalisé un film « Ouvéa, un paradis en sursis »  pour sensibiliser le grand public et les décideurs sur les enjeux du changement climatique et de l’érosion du littoral.

Philippe Renault, directeur régional océan Pacifique de l’AFD basé à Nouméa : « Nous sommes particulièrement fiers d’avoir réalisé ce film, avec la commune d’Ouvéa, afin de sensibiliser le grand public sur les enjeux du changement climatique et de montrer concrètement leurs effets et les solutions qui peuvent être proposées. Le climat est l’affaire de tous. Témoigner et mobiliser sont aussi des missions de l’AFD ».

L’AFD a accompagné la province Nord dans l’élaboration de son Plan Climat Energie (PCE) à travers un fonds d’assistance à maîtrise d’ouvrage (« AMO Fonds Vert ») en 2018. En 2019, elle a organisé une formation auprès des élus de la province Nord avec l’appui de la division Climat du siège de l’AFD.
Et sur la même année, l’AFD a accordé un PSP Vert de 769 M FCFP pour le financement des investissements en faveur de l’amélioration et de la préservation de la ressource en eau, de la protection de la biodiversité (terrestre et marine) et de l’optimisation de la gestion des déchets.

Pour la province Sud, l’AFD a financé sur PSP Vert (131 M FCFP) : l’assainissement des collèges publics et l’aménagement d’îlots de fraîcheur et de couloirs « verts » en milieu urbain à Dumbéa ; l’élaboration d’un plan de prévention des feux de forêts et la réalisation d’aménagements sur le massif forestier de la montagne des Sources et du Grand Sud ; la création du parc provincial de la Côte Oubliée.

La ville de Nouméa a déjà bénéficié en 2017 d’une subvention du fonds d’assistance à maîtrise d’ouvrage (8,3 M FCFP) en vue de la réalisation d’un schéma directeur d’assainissement des quartiers nord de la ville dans le cadre de son Projet de ville 2030. En outre, l’AFD a soutenu les investissements de la commune entre 2017 à 2019 à travers plusieurs financements d’un montant global de 7,4 milliards FCFP (tous types de produits AFD confondus) pour l’accompagner entre autres dans sa politique vertueuse en matière environnementale.

Enfin, les communes de Mont Dore et de Lifou ont bénéficié de prêts vert pour un montant global de 157 M FCFP. 

2019 a également vu l’inauguration de deux centrales photovoltaïques ENERCAL et Total Quadran avec stockage d’une puissance installée totale de 25 MWC soit l’équivalent de la consommation électrique de 11 800 foyers. Financées partiellement par l’AFD, ces deux centrales photovoltaïques permettront à terme la réduction annuelle d’environ 30 000 tonnes d’émission de CO2. Il s’agit de :

  • La centrale photovoltaïque de Wi Hache Ouatom (filiale d’ENERCAL) installée à la Foa, la première à batteries en Nouvelle-Calédonie, d’une puissance installée totale de 10 MWC pour une consommation électrique de 5000 foyers ; 
  • La plus grande centrale photovoltaïque avec stockage de France, portée par Total Quadran à Boulouparis, d’une puissance installée totale de 15MWC pour une consommation de 6800 foyers. En partenariat avec Total Quadran, un film court de 2’20 a été réalisé sur les deux centrales solaires installées sur la commune de Boulouparis – ces deux centrales représentent la consommation électrique de près de 40000 calédoniens.

Améliorer la qualité de vie des populations 

Une année marquée par un fort soutien de l’AFD - d’un montant global de 4,1 milliards FCFP- pour des actions en faveur du renforcement du lien social.

2,4 milliards FCFP de prêts pour permettre à la province Sud de financer ses actions dans le domaine du sport et de la culture, de lutte contre l’exclusion numérique (visant à faciliter l’accès à internet et permettre à tous les enfants et collégiens de la province Sud de bénéficier d’équipements numériques) et l’installation de centres médico-sociaux et de maisons de santé. 

1,7 milliard FCFP de prêts à la collectivité Nouvelle-Calédonie pour le financement des infrastructures de transport incluant les travaux d’extension et de réaménagement de l’aérogare de Wanaham sur Lifou, la rénovation des lycées, des bâtiments publics et notamment l’extension du musée de la Nouvelle-Calédonie et l’achat des équipements essentiels au maintien de la sécurité et de l’ordre public.

En 2019, l’AFD a également continué de soutenir l’amélioration de l’offre des soins du territoire en engageant 1,5 milliard FCFP en faveur de la prise en charge des personnes handicapées (adultes et enfants).

Notamment, avec l’Association calédonienne des handicapés (ACH), via la signature de deux prêts d’un montant total de 1 milliard FCFP pour la construction du nouveau centre d’accueil spécialisé pour enfants de 0 à 25 ans dépourvus d’autonomie (CAJEDA). Il se situera dans le prolongement du foyer d’hébergement pour adultes handicapés de Nouville, à Nouméa. Il s’agit d’une opportunité unique pour l’ACH de regrouper l’ensemble de ses activités sur un même site et dans un espace adapté à la prise en charge du handicap pour la mutualisation de fonctions support notamment entre les deux établissements de l’ACH. 

Philippe Renault : « Un très beau projet financé par l’AFD cette année dont nous sommes particulièrement fiers. Il s’agit du premier financement accordé à une association dans le domaine médico-social. Ce nouveau centre d’accueil de jour répondra à la demande des familles qui ne peuvent pas prendre en charge leur enfant en journée, tout en maintenant une continuité de lien familial. Il sera doté d’une capacité d’accueil de 50 places, réparties en plusieurs unités : unité des tout-petits ; des petits; et des enfants de 7 à 13 ans, le centre accueillera des enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de polyhandicap. La réception du bâtiment est envisagée pour septembre 2021 pour une mise en service prévue en février 2022. Ce projet complète les interventions de l’AFD dans le secteur de la santé qui ont contribué à la modernisation complète de l’offre hospitalière du territoire calédonien (Médipôle, Pôle Sanitaire de Koné et Clinique Kuindo-Magnin ». 

Enfin, en octobre 2019, le réseau de transport « Néobus/Tanéo » a été lancé. Ce projet porté par le SMTU, financé en partenariat avec la Banque des Territoires, répond aux enjeux de l’urbanisation et du développement du Grand Nouméa. Vous pouvez consulter notre film « Néobus : trait d’union pour la population du Grand Nouméa » réalisé par l’AFD et le SMTU. 


Soutenir les initiatives privées et publiques

L’AFD a prêté 4,2 milliards FCFP à des SEM, dont 1,1 milliard FCFP à la SODEMO pour l’accompagner dans son programme d’investissements 2020 en particulier sur Port Moselle. Cet accompagnement contribue à la rénovation complète du port à flot incluant la réalisation de nouveaux pontons pour une capacité totale de 676 places (+150 places) et le raccordement de l’ensemble des infrastructures au réseau public d’assainissement (STEP du centre-ville).  

Philippe Renault se félicite de « ce nouveau financement qui va permettre de proposer un port de plaisance plus grand et plus vert permettant d’augmenter le nombre de places et ainsi de limiter le mouillage dans les baies, mais aussi de traiter les eaux usées et les rejets des bateaux ».

En 2019, l’activité auprès du secteur privé concerne essentiellement les garanties bancaires accordées par la SOGEFOM, filiale de l’AFD en Nouvelle-Calédonie. La SOGEFOM a en effet a accordé 1,5 milliard FCFP de garanties et son portefeuille compte aujourd’hui 694 garanties pour 3,9 Milliards FCFP d’encours. Le fonds aura permis la création de 73 emplois sur 2019.

Aux côtés d’autres banques, l’AFD participe également au financement du projet du multiplexe MK2 qui se situera au cœur de la ZAC du centre urbain de Koutio (Dumbéa centre) de la commune de Dumbéa. Son ouverture est prévue pour le dernier trimestre 2021.

Au-delà de ses financements, l’AFD soutient  les partenaires calédoniens au travers de sa mission d’appui et de conseil, avec des actions de formation à destination des communes, la production d’analyses financières et la publication de plusieurs études, - à titre d’exemples :

  • L’Observatoire annuel des communes de Nouvelle-Calédonie avec un focus thématique sur la gestion communale et intercommunale des déchets qui est en amélioration constante ces dix dernières années. C’est ce que révèle une étude réalisée dans le cadre d’un partenariat AFD/ADEME,  sur la gestion des déchets à l’échelle intercommunale. Ce sujet a d’ailleurs donné lieu à une table ronde sur « comment financer les investissements » du colloque déchets organisé par l’ADEME. 
  • L’étude de préfaisabilité en partenariat avec l’Agence Calédonienne d’Energie (ACE) pour un programme de déploiement des chauffe-eaux solaires en Nouvelle-Calédonie 
  • Avec l’ADIE, une étude sur l’entrepreneuriat informel des quartiers de Nouméa et du Grand Nouméa.
  • Avec le CHS, une étude "Bien vieillir en Nouvelle-Calédonie" visant à diagnostiquer le parcours de soins de la personne âgée en Nouvelle Calédonie et de formuler des recommandations pour améliorer leur prise en charge. 

Promouvoir la coopération régionale 

Depuis 2018, une direction régionale pour l’océan Pacifique, basée à Nouméa, a été créée au sein de l’AFD. Elle est en charge des activités du groupe AFD en Nouvelle-Calédonie, à Wallis-et-Futuna, en Polynésie française ainsi qu’au Timor Leste, au Vanuatu et dans les 13 autres Etats insulaires du Pacifique. 

L’Agence peut y soutenir des projets régionaux sur les thématiques de la biodiversité et de l’adaptation au changement climatique, en subvention ou en prêt dès lors que la situation financière de la contrepartie le permet. 

L’AFD accompagne notamment le Vanuatu au travers de son dispositif de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL) : trois FICOL, chacune de 700 000 euros, ont été allouées depuis 2016 à des projets soutenus par des collectivités de Nouvelle-Calédonie. D’un montant total de 2,1 millions d'euros, elles se concrétisent en 2019 avec :

  • En mars 2019, avec la Commune de Dumbéa, le lancement officiel du démarrage des travaux du Relai de la Francophonie et d’un d’habitat collectif durable à Port-Vila, avec l’appui de la Société immobilière de Calédonie (SIC), sur l’emplacement de l'ancien centre culturel de Port-Vila détruit par le cyclone PAM en 2015. 
  • La signature en avril 2019 avec le Gouvernement de Nouvelle Calédonie de la FICOL qui a pour objectif la sécurisation de l’aéroport international de Port-Vila à travers l’extension de la caserne des pompiers de l’aéroport et l’installation de panneaux photovoltaïques. 

2019 a permis de préparer d’autres projets FICOL dont un de renforcement des capacités en santé publique via le financement d’une plateforme en biologie pour l’enseignement, la recherche et la santé publique au sein de l’Université nationale au Vanuatu.

Dans les Etats insulaires de la région, le mandat de l’Agence se concentre sur les secteurs de l’adaptation au changement climatique et la protection de la biodiversité. 

Au niveau régional, l’année 2019 fût essentiellement consacrée à la structuration de l’initiative Kiwa. Ce nouveau fonds multi-bailleurs de 3,7 milliards FCFP, géré par l’AFD et associant l’Union européenne, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande permet de soutenir des projets d’adaptation au changement climatique à travers la protection et la valorisation de la biodiversité du Pacifique et la promotion des «solutions fondées sur la nature». Annoncée par le Président de la République, cette initiative franco-européenne intervient de façon innovante dans les Etats insulaires du Pacifique ainsi que dans les collectivités françaises de la zone.  


 Contact presse : Vanessa Roubio 

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !