• logo linkedin
  • logo email
De l’invisibilité à l’égalité : défendre les droits des femmes au travail, projet ActionAid France
ActionAid France et ses partenaires entendent contribuer à renforcer l’action collective pour les droits des femmes au travail dans le monde.
Descriptif

Dans toutes les régions du monde, la répartition sexuée du travail rémunéré et non-rémunéré génère des inégalités. De plus les femmes font face à de graves formes d’exploitation et de violences, que ce soit dans les secteurs du travail formel, informel ou invisible. ActionAid France et ses partenaires entendent contribuer à renforcer l’action collective pour les droits des femmes au travail, sous les aspects suivants : 

  • lutte contre les violences faites aux femmes au travail 
  • soutien et défense des droits des travailleuses domestiques
  • reconnaissance, redistribution et réduction du travail de « care » non rémunéré des femmes.

Le renforcement à la fois de la capacité d’action collective des femmes du Sud et de la mobilisation de la société civile au Nord concernant leurs droits au travail, combiné à la prise en compte par les pouvoirs publics français des conditions du respect de ces droits, contribueront à faire progresser le respect des droits des femmes au travail « ici et là-bas ». 

ONG

ActionAid France est une association de solidarité internationale, membre de la fédération ActionAid. Depuis 1984, l’association mise sur la solidarité internationale pour construire un monde plus juste, en agissant aux côtés et non à la place des femmes et des hommes qui se mobilisent pour le respect de leurs droits économiques, sociaux et culturels tels que définis par les Nations unies.
 

Partenaires

ActionAid France est membre de la fédération ActionAid international qui compte 48 bureaux dans le monde.

Pour ce projet, AAF travaille en partenariat avec les affiliés d’ActionAid en Inde, au Bangladesh, en Ouganda, en Jordanie, mais aussi avec le syndicat de travailleuses domestiques Sitradomsa au Guatémala et l’ONG China Labor Watch qui mène des enquêtes sous couverture sur les conditions de travail dans les usines en Chine.

Résultats attendus
  • La capacité d’action et la portée des demandes des femmes des pays du Sud concernant leurs droits au travail sont renforcées
  • La connaissance des violations des droits des femmes au travail est accentuée en France
  • La mobilisation visant à défendre les droits des femmes au travail s’accroît
  • Les pouvoirs publics et les entreprises prennent des décisions visant à garantir les droits des femmes au travail
Bangladesh, Chine, France, Guatemala, Inde, Jordanie, Ouganda
Localisation
251 000 Euros
Montant du financement AFD
420 000 Euros
Montant total du projet
Outil de financement
Février 2019
Date du projet
3 ans
Durée du projet
En cours
Statut