Crises et conflits

La multiplication des crises et conflits engendre des problématiques nouvelles qui constituent un frein au développement. Pour continuer à répondre aux besoins des populations, l’AFD fait évoluer son approche du développement en adaptant ses outils et opérations, et en articulant davantage son action avec l’aide humanitaire et la consolidation de la paix. Intervenant en prévention, pendant et après les conflits, l’AFD s’affirme comme un acteur de la paix et de la résilience des populations.
  • logo linkedin
  • logo email
La stratégie de l'AFD pour prévenir les crises et les conflits et y répondre
Articuler mission de développement, actions humanitaires et consolidation de la paix
Articuler mission de développement, actions humanitaires et consolidation de la paix

Le Fonds Paix et Résilience Minka

Des éleveurs dans le désert derrière leur bétail

Le Fonds Paix et Résilience Minka

Lancé en 2017 dans le cadre de la stratégie française « Prévention, résilience et paix durable », le Fonds Paix et Résilience Minka est l’outil de l’AFD dédié à la consolidation de la paix. Minka consacre chaque année 200 millions d'euros au financement d’interventions structurantes, de moyen et de long terme. Ses actions agissent en priorité sur les déterminants des crises tout en tenant compte de leurs effets directs. Minka s’articule en prévention des conflits violents, pendant les crises et en accompagnement à la sortie de crise. 

Minka comprend quatre initiatives : Sahel, lac Tchad, République centrafricaine et Moyen-Orient. Ces interventions correspondent aux priorités diplomatiques de la France et s’inscrivent dans la lignée de l’Objectif de développement durable n°16 afin de promouvoir des sociétés justes, pacifiques et inclusives.

Cette approche se positionne en trait d’union entre les activités humanitaires et de stabilisation portées par le Centre de crise et de soutien du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (CDCS) et les activités de développement financées par l’AFD. Les projets Minka se distinguent des projets classiques par leur approche adaptée aux contextes de crises et conflits, des procédures simplifiées et des résultats visibles sur du court et moyen terme.

EN SAVOIR PLUS

L’agenda Femmes, paix et sécurité

L'action de l'AFD en matière de prévention et de gestion des crises

L'agenda Femmes, paix et sécurité

Les femmes et les filles sont les premières victimes des conflits armés mais demeurent pourtant écartées des processus de gestion des crises et de résolution des conflits. 

Par sa résolution 1325 « Femmes, paix et sécurité » du 31 octobre 2000, le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît pour la première fois que le respect des droits des femmes, leur protection et leur pleine participation aux processus décisionnels représentent un moyen efficace pour prévenir les conflits et favoriser une paix durable.

Vivement mobilisée en faveur de cet agenda dans le cadre de sa diplomatie féministe, la France a adopté trois plans nationaux d’action (PNA) « Femmes, paix et sécurité » successifs. Conformément aux recommandations du Haut Conseil à l’égalité, le troisième PNA 2021-2025, dont l’ambition est de « prendre en compte les enjeux de genre dans toutes les actions de la France en matière de paix et de sécurité », fait de l’AFD un acteur de premier plan dans sa mise en œuvre.

Climat et sécurité

Fleuve, verdure au Benin

Climat et sécurité

Le lien entre le changement climatique et la sécurité prend une place croissante au sein de la littérature scientifique et des instances internationales. Le changement climatique joue en effet un rôle de catalyseur de crises et de conflits, exacerbant les autres facteurs de vulnérabilité. Ses impacts aggravent ainsi des problématiques telles que la croissance démographique et l’urbanisation rapide, l’augmentation des demandes en ressources, la dégradation de l’environnement et le développement inégal, et par conséquent accroissent les risques de fragilité et de conflits existants.

Prendre en compte l’impact multiforme et dépendant du contexte du changement climatique permet de lutter contre l’exclusion sociale et de renforcer l’action de l’AFD en faveur de la paix durable. Les populations marginalisées (femmes, jeunes, personnes pauvres) sont souvent plus exposées aux effets négatifs du changement climatique et exclues du processus de prise de décisions alors qu’elles peuvent avoir un rôle clé dans la résolution des crises et des conflits.

Il s’agit de tisser des ponts entre les projets de consolidation de la paix et les projets d’adaptation au changement climatique, afin de les rendre plus sensibles les uns aux autres, sans que cela ne freine l’action.

Prévention des conflits

Prévenir les conflits : l'action de l'AFD

Prévention des conflits

Dans les zones où l’apparition de tensions peut déboucher sur des crises, des projets sont mis en place afin d’en réduire les causes profondes. Ils visent des dimensions variées : le sentiment d’injustice, le manque d’accès aux services de base, des rivalités pour l’accès aux ressources naturelles…

La prévention a vocation à aider à la prise de décisions éclairées pour éviter que des chocs ou qu’une dégradation brutale de la situation ne se transforment en crises. De fait, le « coût de l’inaction » en matière de prévention des crises est exorbitant : opportunités manquées de développement, coûts humains, coûts budgétaires (interventions extérieures, aide humanitaire), risques de contagion. La prévention coûte deux à sept fois moins cher que la gestion de conflits violents selon les pays.

Les objectifs de l’approche :

  • produire des diagnostics et analyses prospectives en analysant la situation sociale, économique, politique, environnementale, sécuritaire de la zone ;
  • s’assurer de la prise en compte des tensions identifiées dans nos stratégies d’intervention ;
  • mettre en place des projets agissant sur les causes profondes des tensions afin de renforcer la résilience des populations, des territoires et des institutions dans un contexte instable.

Un écosystème de partenaires

L' AFD à traves son directeur général signe un partenariat d'infrastructures

Un écosystème de partenaires

L’AFD a noué des partenariats avec les acteurs les plus à même de renforcer son action dans les contextes de crises et conflits.

Afin d’agir en prévention des crises, d’identifier les risques et d’intégrer les besoins des populations, l’AFD collabore avec des think tanks ayant une fine connaissance de ses zones d’intervention : l’International Crises Group (ICG), le groupe URD et l’Institut français du Proche-Orient (IFPO)

Pour renforcer son action entre humanitaire et développement, l’AFD a mis en place des partenariats avec l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Ces partenaires reconnus comme neutres et indépendants mettent en œuvre des projets de développement subventionnés par l’AFD et participent au renforcement de sa légitimité. 

Pour mettre en œuvre des projets, l’AFD soutient des organisations de la société civile (OSC) françaises ou issues de ses pays d’interventions. L’AFD propose ainsi un large éventail d'outils adaptés aux demandes des OSC et à leur valeur ajoutée. Une infographie disponible en ligne détaille l'offre de financements destinée aux OSC.

1,287
milliard d'euros (subventions) alloués dans les zones de crises et conflits depuis 2017
100 %
de nos projets lancés en 2022 prennent en compte les enjeux de genre

La multiplication des situations de crises et conflits rend les contextes traditionnels d’intervention de l’AFD de plus en plus volatiles. Des territoires entiers sont pris au piège de crises prolongées, nécessitant une approche allant au-delà de la simple réponse pour les endiguer. La nécessité d’agir rapidement en réponse aux crises se double ainsi de l’impératif de répondre aux difficultés structurelles de ces territoires, qui sont souvent révélées et/ou accentuées par les crises. 

Devant articuler de plus en plus des réponses à l’urgence avec des projets de développement, sans renoncer à son mandat de développeur, l’AFD a mis en place une stratégie spécifique pour la réponse aux crises et conflits. Cette stratégie a pour vocation de réduire le risque que les crises ne remettent en cause les acquis et les perspectives de développement de nos partenaires et d’en limiter les effets de contagion. 

La stratégie de l’AFD identifie trois objectifs majeurs

  • réduire les déterminants des crises : l’AFD travaille sur la prévention des conflits et le renforcement de la résilience des populations vivant dans ces contextes ;
  • renforcer les capacités de réponse des territoires face à des catastrophes naturelles, des conflits violents et/ou des crises ;
  • améliorer la réponse de l’AFD dans les contextes de crises et de sortie de crises : transformation des approches, des partenariats, des méthodes et des instruments de l’AFD afin d’atteindre des impacts durables.

Pour cela, l’AFD accompagne ses équipes de manière renforcée dans l’élaboration des projets ayant lieu dans des contextes de crises et conflits. Les équipes sont formées à la prise en compte des problématiques spécifiques à ces contextes et sont sensibilisées à l’utilisation des outils et instruments dédiés à ces zones d’intervention. L'AFD a ainsi développé

  • une réflexion spécifique pour améliorer l’intervention dans les pays connaissant des crises et conflits ;
  • des modes opératoires adaptés aux contextes où les maîtrises d’ouvrage sont faibles ;
  • des instruments et outils financiers adaptés aux spécificités de ces contextes (évolution rapide des situations, multiplication des freins pour la mise en place des projets, etc.).
Carte des projets
Cette carte est illustrative et ne recense pas l’intégralité des projets financés par l’AFD. Découvrez aussi nos projets sur le portail opendata.afd.fr
Lancer la recherche
Voir l'ensemble des projets

Téléchargements

Voir toutes les ressources