• logo linkedin
  • logo email
Mécatronique Rwanda
Lors de sa visite au Rwanda en 2021, le président Emmanuel Macron s’était engagé à renforcer le soutien de la stratégie de développement du pays. Les objectifs de financement du groupe AFD ont été atteints, et même dépassés, avec un accompagnement des secteurs prioritaires : santé, éducation, développement local et économique et finance climat.

La reprise de l’activité du groupe AFD au Rwanda avait été amorcée en 2019 lorsque le directeur général du groupe AFD Rémy Rioux avait été reçu par le président Paul Kagame, mettant fin à une période d’absence de vingt-cinq ans. Cette rencontre avait permis à l’AFD de renouer le dialogue avec les autorités rwandaises. Puis, en 2021, un engagement de 500 millions d’euros avait été pris par la France lors de la visite du président français sur place. Trois ans plus tard, l’heure est au bilan. 

Des engagements dépassés

Le Rwanda aspire à devenir une économie à revenu intermédiaire d’ici 2035, et à rejoindre les pays à revenu élevé à l’horizon 2050. Le gouvernement rwandais entend concrétiser cette ambition à travers une série de stratégies sectorielles.

Les principaux défis pour l’AFD afin d’accompagner ces priorités ont été de comprendre ces stratégies et les acteurs qui les portent, afin de structurer une offre correspondant aux besoins de ces derniers. L’ouverture d’une agence à Kigali a permis d’accélérer le processus et d’identifier divers projets. Et les objectifs ont été atteints : l’AFD a engagé 504 millions d’euros, dépassant ainsi l’engagement promis par Emmanuel Macron et portant la contribution de la France à plus de 520 millions en incluant le Trésor. 


Lire aussi : La lutte contre les inégalités se poursuit dans les écoles et les quartiers du Rwanda


En termes de stratégie, l’AFD s’est concentrée sur des secteurs prioritaires, déterminés en lien avec le gouvernement : santé, éducation (qui représentent près de la moitié de l’activité), mais aussi développement local et économique et finance climat

Et concrètement

Malgré la reprise relativement récente des activités, les actions de l’AFD ont déjà eu des impacts très concrets sur le terrain. 


Regarder la vidéo Rwanda : renforcer l'emploi grâce à la formation professionnelle


Par exemple, dans le cadre d’un projet de formation professionnelle visant à répondre aux besoins du marché du travail, 4 400 élèves par an bénéficient d’une formation améliorée au sein du département de mécatronique de l'école polytechnique IPRC Tumba et dans quatre autres établissements. 

De plus, depuis l’été 2023, 10 000 ménages ont été raccordés au réseau électrique national. Dans les prochains mois, ce sont 230 000 ménages qui devraient être connectés dans l’ensemble des districts des provinces nord et ouest. 


Regarder la vidéo Rwanda : comment l'accès à l'électricité change-t-il des vies ? 


Enfin, l’appui au secteur financier s’est traduit concrètement par :

  • la création ou la préservation de 554 emplois dans 83 PME via la Bank of Kigali ;
  • le verdissement des flux financiers, publics et privés – dont le lancement d’Ireme Invest, un outil innovant pour verdir le secteur privé, porté par la Banque rwandaise de développement (BRD) et le Fonds vert rwandais.

Au-delà, plusieurs initiatives ont récemment été lancées, qui seront concrétisées sur le terrain dans un avenir proche, dans les secteurs de l’enseignement (en particulier la francophonie et le soutien à l’enseignement du français), du développement des quartiers précaires de Kigali, avec l’Union européenne, de la santé ou encore du numérique


Écouter le podcast Les Sentinelles avec la directrice de la Banque rwandaise de développement 

Une mobilisation de tout le groupe AFD

C’est tout le groupe AFD qui est désormais mobilisé. Expertise France intervient sur plusieurs des initiatives financées par l’AFD. Notre agence de coopération technique déploie également de l’expertise, sur fonds européens, pour renforcer et opérationnaliser l’agence nationale de réglementation pharmaceutique rwandaise, à travers le projet Twinning.

L’Initiative (Expertise France) est également mobilisée aux côtés des partenaires nationaux du Rwanda incluant la société civile, le ministère de la Santé et RBC (Centre biomédical du Rwanda) autour de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, et autour du renforcement du système de santé.

Proparco a signé une première opération en partenariat avec la Société financière internationale (SFI) pour la construction d’un projet immobilier à usage mixte, respectueux du climat, qui appliquera des méthodes de construction durable et permettra de créer des centaines d'emplois.   

De nouvelles orientations

Poursuivant ces efforts, l’agence de Kigali a prévu d’organiser le 22 février des consultations avec les autorités rwandaises, pour présenter ces résultats et définir de nouveaux axes de coopération. 

« Ces consultations seront l’occasion de renouveler notre partenariat avec le gouvernement rwandais, en tirant parti des réussites de ces trois dernières années, explique Arthur Germond, directeur de l’AFD au Rwanda. Le groupe AFD souhaite capitaliser sur les initiatives phares soutenues (notamment le département de mécatronique à l’IPRC Tumba, le lancement d’Ireme Invest ou la construction à venir de l’hôpital de Musanze) pour soutenir encore mieux le Rwanda dans son ambitieuse trajectoire de développement. »


Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !