Droits humains et mondialisation, FIDH
Le projet porté par la FIDH vise à promouvoir et protéger les droits humains au cœur d’une mondialisation économique et d’un développement justes et durables.
Descriptif

Le programme Droits humains au cœur d’une mondialisation économique et d’un développement justes et durables entend contribuer à renforcer les OSC locales de défense des droits humains dans leur action de protection et de promotion des droits humains. Le programme porte son attention sur les (potentiels) impacts négatifs liés à l’activité économique des entreprises, des États et des investisseurs, sur les droits humains et l’environnement dans 13 pays, à travers : 

  • le recours à des méthodologies robustes et participatives de documentation et d’analyse de ces impacts
  • le dialogue multi-acteurs pour faire évoluer les pratiques des États et des entreprises, en matière de devoir de vigilance, de respect, de prévention, de précaution et de réparation
  • le plaidoyer, basé sur une analyse juridique reconnue de la FIDH et sur des faits enquêtés qui remontent des OSC concernées et des communautés affectées dans les pays visés, pour faire évoluer les cadres juridiques et institutionnels aux niveaux national, régional et international et les politiques publiques des États.
ONG

La FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme) est une ONG internationale qui regroupe 184 organisations nationales de défense des droits humains dans 112 pays. 

Depuis 1922, la FIDH est engagée dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.  

Partenaires
Résultats attendus
  • 60 % des OSC bénéficiaires participant aux activités de formation connaissent la méthodologie participative de documentation COBHRIA et savent comment l’utiliser. 
  • 60 % des OSC bénéficiaires ont participé aux activités d’échanges stratégiques cross-régionaux  et les ont trouvées utiles pour leur travail
  • Au moins 10 actions sont menées par les OSC bénéficiaires avec le soutien de la FIDH (rapports documentation, actions de plaidoyer etc…) pour adresser les violations des droits humains, y compris du droit à un environnement sain, liées aux activités économiques dans leur territoire.
  • Au moins 6 espaces de dialogue multi-acteurs (événements publics ou privés) sont organisés ou renforcés
  • Au moins 20 % des entreprises interpellées connaissent la méthodologie participative de documentation COBHRIA et savent comment l’utiliser
  • Dans la durée du programme, des déclarations et décisions des instances nationales et/ou supranationales appelant les États et les acteurs économiques à protéger les droits humains dans au moins 5 États ciblés sont prises
  • À la fin du programme, les positions de la FIDH et des OSC bénéficiaires du programme ont inspiré au moins 5  normes, plans de vigilance ou accords de commerce
Secteurs
Afrique du Sud, Arménie, Birmanie, Brésil, Cambodge, Colombie, Équateur, Palestine, Ouganda, Tanzanie, Thaïlande
Localisation
900 000 Euros
Montant du financement AFD
1 500 000 Euros
Montant total du projet
Outil de financement
Septembre 2020
Date du projet
3 ans
Durée du projet
En cours
Statut